En plein débat européen – et français – sur la prolongation de l’utilisation du glyphosate, l’Assemblée nationale a acté la création d’une mission d’information sur les produits  phytopharmaceutiques. J’ai demandé à en faire partie, aux côtés de 22 autres collègues députés, issus de 4 commissions permanentes. Présidée par Elisabeth Toutut-Picard, cette mission d’information a pour but de suivre trois pistes : la première est un bilan de l’utilisation de ces produits. La deuxième consiste à évaluer leur danger pour la santé humaine et l’environnement, mais aussi la fiabilité des études scientifiques sur la question. Enfin, nous allons nous pencher sur la recherche d’alternatives à ces produits.