Je suis intervenu cet après-midi à la Maison de l’Unesco, à l’invitation de l’économiste Pierre Larrouturou et du climatologue Jean Jouzel, qui ont récemment lancé un appel à un « Pacte Finance-Climat », que j’ai signé, pour lutter contre le réchauffement climatique. Ce pacte serait basé un double financement : d’un côté, un impôt européen sur les bénéfices d’environ 5 % qui pourrait générer chaque année 100 milliards d’euros pour dégager un budget pour la recherche (stockage de l’énergie, transports…) et lutter contre le réchauffement en Europe et en Afrique. De l’autre, un nouveau “fléchage” de la création monétaire de la Banque centrale européenne vers l’économie réelle et en particulier vers le financement des énergies renouvelables. C’est l’ambition portée par le Collectif CLIMAT 2020 qui veut tout faire pour provoquer un sursaut collectif dans la lutte contre le dérèglement climatique.